Articles

Les célibataires sont-ils devenus trop exigeants ?

Ils sont célibataires, ils sont attirants, ils sont sympas, ils ont une bonne situation professionnelle, ils cherchent une relation sérieuse, et pourtant… ils restent seuls. Pourquoi ? Peut-être parce qu’ils sont devenus un peu trop exigeants, voire élitistes. C’est-ce que tend à révéler une étude récente, réalisée par le Smartdate Labs, sur un échantillon de 1965 personnes, membres actifs du site de rencontres « Smartdate.com ». Retour sur un phénomène.

célibataire trop difficile
Mais que font tous ces célibataires attractifs sur les sites de rencontres ? Beaux gosses, bons partis, sourires charmeurs… En les découvrant, on peine à croire qu’ils aient du mal à attirer l’attention du sexe opposé. On en conclut donc qu’ils ont des vices ou des perversions cachées, ou qu’ils ne sont ici à la recherche que de relations éphémères. Et pourtant, l’étude récente réalisée par le Smartdate Labs révèle que 67 % d’entre eux aspirent bel et bien à vivre une histoire sérieuse (64 % d’entre eux espèrent même rencontrer quelqu’un pour fonder une famille !). Qu’est-ce qui explique alors qu’ils soient toujours seuls ? Leur niveau d’exigence probablement. Selon l’étude, le célibataire endurci type a 34 ans et n’a pas été en couple depuis plus de trois ans. L’enquête du Smartdate Labs tente donc de lever le voile sur les intentions de ces cœurs à prendre si particuliers…

Ainsi, 75 % des personnes composant l’échantillon reconnaissent rechercher leur partenaire en tenant compte de critères rationnels et précis, telle que la beauté physique, le niveau d’études et le niveau de revenus. Seul 1 célibataire sur 5 (parmi les individus interrogés) tient compte de la notion de projets de vie communs, pourtant essentielle dans la construction d’un couple. Par ailleurs, sur Smartdate, on assiste à un phénomène intéressant : les membres ont tendance à mentir sur leur niveau de diplôme pour plaire. Fabrice Le Parc, le PDG du site de rencontres, tente d’analyser ce phénomène : « Cette tendance ne fait finalement que refléter la pression ressentie par les célibataires. Tout le monde est exigeant, mais du coup tout le monde craint de ne pas être à la hauteur ! ».

Il existe d’autres facteurs expliquant que les célibataires soient devenus aujourd’hui si exigeants. Après la trentaine, ils sont nombreux à avoir vécu plusieurs histoires longues et à avoir été déçus, ils ne souhaitent donc plus se tromper. Etablir des critères rationnels devient alors très rassurant. D’autres cherchent le ou la partenaire parfait(e) avec qui partager leur vie entière et engendrer une progéniture parfaite ! D’autres encore ne font que refléter l’image de notre société élitiste, qui laisse de côté les « faibles », les personnes « différentes », et glorifie les forts… Nous conclurons donc de la manière suivante : dans la vie, tout peut se rationnaliser sauf l’amour. Il est donc ridicule de mettre certaines personnes de côté car elles ne cadrent pas avec les critères que l’on s’est fixés. Tentez ! Votre seul risque sera de rencontrer peut-être une personne qui pourrait finalement vous plaire et vous rendre heureux(se).

Rébecca Lazzerini.

1 Comment

  • C’est vraiment triste, ce qu’on sait déjà est couché en constat. Le confort et la technologie ont un effet néfaste finalement sur nos habitudes et notre comportement. Nous voulons le meilleur, tout de suite. Et malheureusement, l’amour, même irrationnel, n’apparaît qu’une fois que des barrières rationnelles sont passées (beauté, taille, poids, situation/projets/volontariat)

Leave a Comment